Construction d'une maison de joie où l'homme et la nature coexistent en harmonie

01-30/2019

—— à 100 jours de l’ouverture de l’exposition universelle d’horticulture de Pékin

Avancement de construction de l’exposition universelle d’horticulture de Pékin (photo prise le 16 janvier par le drone)

Au pied de la Grande Muraille à Yanqing, le mont Haituo solennel se dressant face à face avec le mont Guanmao, près de la rivière Gui. Sur les rives sont bien disposés les chemins et s’élèvent les constructions ...

Le 29 avril dans une centaine de jours, l’exposition universelle d'horticulture de Beijing 2019 initiée par le gouvernement chinois et entrepris par celui de la ville de Pékin ouvrira sa porte.

20 ans après l’exposition horticole de Kunming, cet évènement de la plus haute échelle revient en Chine.

Collection des meilleures œuvres, construction d'un beau foyer. Dans ce festival horticole du plus haut niveau, les visiteurs venant des quatre coins du monde se plongeront dans ce parc plein de fleurs et d’arbres pour apprécier la belle image sur laquelle l’homme et la nature coexistent en harmonie et profiter la réalisation extraordinaire du développement écologique.

Réunion des meilleurs œuvres horticoles du monde et des produits végétaux de qualité

Dévoilement de plusieurs espèces végétales rares au pavillon botanique de l’exposition (photo prise le 11 janvier) 

Les pterocarpus santalinus, musella lasiocarpa, ficus variegata var. chlorocarpa...Vifs et verdoyants les nouveaux végétaux rares sont déjà en place dans leur « nouvelle maison » et se sont déjà adaptés à la serre de 3000m2 et de plus de 20m de large.

C’est pavillon botanique, un des quatre pavillons essentiels de l’exposition universelle d’horticulture de Pékin. « Durant l’exposition, plus de mille espèces végétales se rassemblent dans le pavillon, comprenant plus de 100 espèces rares et précieuses, un vrai royaume merveilleux de végétaux. » a dit Fu Zhongren, responsable de la technique de paysage de serre du pavillon botanique.

Approuvée par l’association internationale des producteurs de l'horticulture (AIPH), les expositions universelles d’horticulture peuvent être classées en catégories A1, B, C, D selon les lieux et l’envergure d’organisation, celle de la classe la plus élevée A1 ne peut avoir lieu une fois tous les 10 ans dans le même pays. En 1999, la ville de Kunming a entrepris pour la première fois l’exposition universelle d’horticulture de la classe A1 ; en 2012, Pékin a présenté sa demande d’organisation de l’expo de 2019 et a reçu la réponse positive.

Après deux ans d’efforts, le parc essentiel dont la superficie est de 503 ha s’est déjà formée près de la rivière Gui, ce site caractérisé par les paysages hivernaux est constitué d’« un noyau, deux axes, trois bandes et multiples zones » ; les quatre pavillons principaux : Le pavillon de la Chine, pavillon international, pavillon botanique et pavillon d'expérience de vie ont été déjà construits ; la bande écologique de la rivière Gui, la bande d'expérience de vie horticole, la zone de développement de l’industrie horticole, la zone de l’horticulture internationale, celle de l’horticulture chinoise, etc. commencent à prendre progressivement la forme.

C’est l’exposition de la catégorie A1 ayant le plus d’exposants dans l’histoire —— à présent, 110 pays et organisations internationales comprenant 31 provinces, districts, villes, Hongkong, Macao, Taïwan et 120 participants non officiels ont confirmé leur participation.

L’évènement durera du 29 avril au 7 octobre, durant cette fête horticole internationale, qu’est-ce qu’on peut voir et vivre ?

Aspect I : Appréciation des « fleurs et herbes rares »

Dévoilement de plusieurs espèces végétales rares au pavillon botanique de l’exposition (photo prise le 11 janvier)

D’après la présentation de Zhoujianping, directeur général adjoint permanent du bureau de coordination de l’exposition universelle d’horticulture de Pékin, l’expo de Pékin réunira les nouveaux et les meilleurs produits du monde via toutes les chaînes industrielles dont la production, circulation et consommation pour but de présenter les végétaux variés comme les fleurs, fruits, légumes, végétaux médicinaux, thés, etc., il y aura plus de 1200 espèces de fleurs réparties dans les catégories fleurs chinoises, fleurs campagnardes et nouvelles espèces de qualité. Le moment venu, les visiteurs pourront non seulement apprécier les plus de 40 espèces de fleurs chinoises comme la pivoine, lotus, orchidée, rose, camélia, azalée et plus de 40 nouvelles espèces dont les propriétés intellectuelles nous appartiennent, mais aussi entrer en « proche contact » avec les fleurs spéciales, y compris les 40 nouvelles espèces étrangères. C’est un vrai dessin sur lequel volent les papillons et chantent les oiseaux.

Aspect II : Parc à cent jardins spéciaux

L’exposition est remarquée par les 100 jardins extérieurs spéciaux des pays et régions différents. Parmi ces jardins, certains présentent l'horticulture traditionnelle qui met l’accent sur l’essentiel de la campagne, d’autres démontrent plutôt l’histoire humaine, la culture touristique, on y trouvera aussi l’horticulture qui présente les technologies horticoles modernes et les dernières réalisations.

Pavillon international de l’exposition universelle d’horticulture de Pékin (photo prise le 11 janvier)

Selon Jiao Yutong, directeur du service d’appel d’exposition du BIHECB, parmi les jardins extérieurs il y a 41 jardins internationaux, 31 jardins provinciaux ou municipaux et 25 jardins réservés aux instituts de recherche et aux entreprises. La construction des jardins se déroule normalement actuellement, 70% des travaux ont été accomplis.

« Les pays participants prêtent une grande importance à l’expo de Pékin en la prenant non seulement comme une plateforme pour la présentation des caractéristiques et les dernières réalisations horticoles, mais aussi une voie pour la promotion des ressources touristiques, espérant renforcer les coopérations et les échanges dans le secteur de l’horticulture et de l’agriculture avec la Chine. » a dit Jiao Yutong.

Malgré le froid, de nombreux ouvriers restent toujours à leurs postes ces derniers jours, des arbres venant des différents lieux sont en route pour le parc. La construction du jardin du Japon, de l’Allemagne, du Pakistan, de la Thaïlande s’approche de la fin, des jardins dotés des caractères locaux des régions chinoises sont en train de se distinguer. Par exemple, le jardin du Zhejiang censé d’interpréter la culture des paysages, le jardin de l’Anhui visant à créer une ambiance traditionnelle et le jardin du Yunnan remarquable pour ses spécialités ethniques.

Aspect III : « Festin culturel » splendide

Pavillon de la Chine de l’exposition universelle d’horticulture de Pékin (photo prise le 11 janvier par le drone)

Au cours des 162 jours de l’exposition, un festin culturel constitué plus de 2500 activités culturelles y sera organisé pour les visiteurs ; il y aura non seulement la cérémonie d’ouverture, de fermeture et la journée du pavillon de la Chine, mais aussi des forums spéciaux, des parades des véhicules décorés, la démonstration des cultures internationales, l’objectif d’un nouveau thème par mois, des échanges toutes les semaines, des expositions tous les jours et des interactions en permanence.

Jiang Zehui, directrice de l’association chinoise des fleurs et directrice adjointe de l’expo de Pékin a déclaré que 7 concours internationaux de pivoine, rose, orchidées, chrysanthèmes, bonsaïs, bonsaïs composés et horticulture 2019 seront organisés, « nous espérons montrer au monde entier les nouvelles espèces, technologies et réalisations afin de promouvoir les échanges et les coopérations internationaux. »

Coexistence entre l’homme et la nature, application de la politique en faveur de l’écologie

Dévoilement de plusieurs espèces végétales rares au pavillon botanique de l’exposition (photo prise le 11 janvier)

« Les eaux claires et les montagnes vertes sont les biens précieux », jusqu’à l’entrée du parc, ce message en grands caractères est remarquable.

Depuis le 18e congrès national du PCC, le comité central du Parti rassemblé autour du camarade Xi Jinping met la construction de la civilisation écologique à une place stratégique essentielle pour administrer le pays. En tant que mesure importante pour l’application du concept de la civilisation écologique de Xi Jinping, l’organisation de l’exposition est devenue une pratique vive pour la construction d’une Chine belle et la promotion de l’idée du développement vert. 

Des centaines de saules âgés d’environ 15m de hauteur s’alignent sur les deux côtés...A l’est du jardin de l’exposition, une galerie s’étendant dans le sens nord-sud traverse le « quartier commerçant » du pavillon d'expérience de vie.

« Lors de la conception du pavillon d'expérience de vie », nous avons remarqué ce boulevard existant et avons décidé de garder le bois et de construire un village nordique avec les chemins entrelacés sur la base du boulevard, a dit le responsable de la conception du pavillon d'expérience de vie, pour garder les arbres, l’équipe chargée de la conception a modifié le plan de conception en ajustant la hauteur du sol des constructions selon la cote des arbres, ce qui rend beaucoup plus difficiles les travaux, « bien que le coût soit augmenté, mais les arbres sont gardés, ça c’est l’esprit écologique. »

« L’écologie prioritaire et apprendre de la nature » est un des concepts de planification de l’exposition de Pékin et l’idée du développement écologique que la Chine transmet au monde. Le principe de « vert, écologique, économique et durable » est à appliquer au début jusqu’au bout afin de conserver, de créer du vert pour les touristes.

« L’expo de Pékin sera un festin qui présente les végétaux comme l’essentiel, qui montre la relation entre l’homme et les végétaux et qui fait communiquer aux hommes avec la nature. » Zhou Jianping a dit que le concept « l’écologie prioritaire » ne se limite pas à la phase de planification, de conception ou de construction de l’exposition, mais à appliquer tout au long du déroulement de l’exploitation et des étapes ultérieures.

—— « Réserver une forêt, créer du vert, transformer une terre humide. » Lors de la conception, on a prévu la conservation des 50 000 arbres qui servent du cadre général du parc, plus de 100 000 arbres et arbustes ont été plantés pour la formation des attractions. La transformation de l’ancienne terre humide, le renforcement du dragage, l’amélioration de la fonction de purification des paysages sont à réaliser pour une meilleure condition en faveur des oiseaux migrateurs.

——Le parc construit activement « le parc éponge », l’eau de pluie sera conduite par les fossés des pelouses, les cours d’eau secs, les drains en graviers pour réaliser au maximum la conservation, l’infiltration et la purification naturelles de l’eau dans le parc. En plus, pour le renforcement du recyclage de l’eau, des fosses écologiques de pelouses dont la longueur totale est de 20km ont été creusées afin d’assumer un taux de récupération supérieur à 60% pour les terres vertes creuses et un taux d’infiltration supérieur à 70% pour les routes et les places. Des réservoirs de sable sont aussi en place servant à garantir la qualité de l’eau par l’infiltration.

——Dans le parc forestier de la rivière Gui au nord du site de l’exposition vivent de nombreux faunes et flores. D’après l’enquête, il y a plus de 100 espèces de végétaux, d’oiseaux et d’insectes. Les terres humides de transition ont été mises en plus dans le parc pour ne pas perturber la croissance des espèces, il faut protéger les terres humides sur les deux rives de la rivière Gui en créant la condition de vie des espèces aquatiques.

Centre de spectacle de l’exposition universelle d’horticulture de Pékin (photo prise le 11 janvier par le drone)

Une pelouse clôturée est disposée au nord près de la terre humide. Selon Dong Hui, directeur du service de planification du BIHECB, les espèces de libellules comme le leste jaune et l’agrion élégant qui sont assez exigeants sur l’environnement, c’est la raison pour laquelle cette zone est définie comme une réserve. En ce qui concerne le problème de végétaux peu diversifiés et de la haute densité des feuilles, des fenêtres forestières ont été réservées pour la diversification favorable à l’attraction des oiseaux.

Le concept de l’écologie et de l’économie d’énergie est incarné dans la construction.

——Le pavillon de la Chine au centre du parc est la construction emblématique de l’exposition, en forme d'une Ruyi (objet ornemental qui symbolise le bonheur), elle montre au monde l’histoire et la culture horticole chinoise.

Jing Quan, directeur de l’institut d’étude et de conception architecturale de la Chine, l’application des structures couvertes de terre assume la préservation de l’humidité et de la chaleur, baisse la consommation de l’énergie de la construction ; le système de récupération de l’eau de pluie sur le toit et le réservoir de l’eau sous-sol permettent le recyclage de l’eau pour l’irrigation des champs ; les buses extérieures et le système intérieur d’aération peuvent réaliser le refroidissement préliminaire en été et le préchauffage en hiver, ce qui économise la consommation de l’énergie du système. Les toits des structures d’acier du pavillon de la Chine sont couverts de 1024 verres photovoltaïques qui augmentent l’efficacité d’absorption de l’énergie lumineuse.

Pavillon de la Chine de l’exposition universelle d’horticulture de Pékin (photo prise le 16 janvier par le drone)

« Le Pavillon de la Chine est une construction vivante qui respire, représente le concept architectural traditionnel et l’intelligence chinoise d’agir en fonction du temps et des conditions locales, a dit Jing Quan

——Dans le pavillon d'expérience de vie et le pavillon de la Chine, les paysages naturels formés sur place avec les matériels disponibles sont trouvables partout, comme le mur à cage en pierre, le mur en terre compactée et la route en ardoises sont tous construits avec les matériaux locaux. Le site essentiel du parc est le lac Guirui transformé en attraction à partir un étang de pisciculture, la terre excavée sert à construire le mont Tianmu de 25m de hauteur, le zénith du parc sur lequel les visiteurs peuvent avoir une vue aérienne du parc. 

« L’exposition universelle d’horticulture de Pékin doit être un modèle sur l’aspect de l’écologie et de la basse consommation. » Ye Dahua, directeur adjoint du BIHECB a dit que « l’exposition a conservé la texture originale des eaux, des montagnes et des champs, a réduit les perturbations de l'écosystème et a introduit la diversité biologique. » 

Pavillon Yongning de l’exposition universelle d’horticulture de Pékin (photo prise le 16 janvier par le drone)

Solennel, le pavillon Yongning se dresse dans le parc de l’expo de Pékin.

Devant ce pavillon, en regardant loin on voit le mont Yan et la Grande Muraille, que ce paysage nordique est grandiose——

Depuis le 18e Congrès national du PCC, l’idée de développement vert enracine davantage chez le peuple, la restauration et la protection écologiques des eaux, montagnes, lacs, forêts et champs sont en cours partout en Chine, la construction d'une Chine belle s’avance sans cesse. L’exposition universelle d’horticulture de Pékin où l’homme et la nature coexistent en harmonie est l’image réduite la plus splendide de la Chine.

« L’exposition de Pékin sera un jardin qui permet d’apprécier les beaux paysages, un parc d’attractions où on peut se détendre, une école qui enseigne les connaissances horticoles, un foyer spirituel où l’esprit de l’homme et de la nature peut être ressenti, une campagne idyllique purement naturelle, a dit Ye Dahua.

Garantir la visite en centrant sur les touristes 

Centre de spectacle de l’exposition universelle d’horticulture de Pékin (photo prise le 16 janvier par le drone)

L’expo de Pékin accueillir environ 16 millions visiteurs, comment garantir une expérience de visite confortable face à une telle foule ? La longue distance entre Yanqing et Pékin se présente comme un défi pour le trafic, la restauration et le séjour, comment garantir « l’accès et le départ faciles, la visite conviviale, les beaux paysages et les nourritures délicieuses » ?

Le 1 janvier 2019, les travaux essentiels qui garantissent l’accès de l’expo de Pékin 2019 et les J.O. D’hiver 2022——section Yanqing de l’autoroute Jingli ont été achevés, cette deuxième autoroute liant Pékin et le nord-ouest du pays après l’autoroute Pékin-Tibet, ainsi la restriction de goulot qui empêche le développement de Yanqing a été levée. Les habitants qui souffraient de l’embouteillage entre le centre-ville de Pékin et Yanqing sont contents en s’exclamant que : « La route vers Yanqing est désormais plus facile et plus facile !»

Selon Wu Shijiang, chef adjoint du district de Yanqing, pour garantir l’accès au parc, Yanqing a élargi la capacité de transport de la ligne ferroviaire S2 en coordonnant avec le service du chemin de fer, les 16 - 18 rames qui font la navette permettent de transporter 33 000 visiteurs, en plus, 8 nouvelles lignes de bus seront en service pour l’accès direct au parc. À présent, les 9 routes essentielles construites par Yanqing ont été déjà au service, il y aura 10 parkings avec plus de 20 000 postes de stationnement aux alentours du parc, ainsi la demande de déplacement des touristes peut être satisfaite.

En plus, Yanqing a intensifié le nombre de bus circulant près du parc, et a mis en service 2 nouvelles lignes de bus ; les bornes de chargement, les bicyclettes communes, les vélos à louer, les vélos publics seront mis en disposition pour que les moyens de déplacement soient diversifiés.

Quant à la restauration et le logement, Yanqing a renouvelé 6 rues gastronomiques. Durant la période de l’évènement, 301 restaurants avec plus de 20 000 postes et plus de 20 hôtels avec plus de 2 000 chambres seront disponibles dans un environ de 5km. À l’intérieur du parc d’exposition seront disposés 17 restaurants, des restos rapides supplémentaires seront également en place en cas de flux excessifs.

Pavillon international (photo prise le 11 janvier par le drone)

Zheng Aijuan, directeur adjoint de la commission touristique du district de Yanqing a dit que « pour renforcer la capacité d’accueil, des habitats civils moyen et haut de gamme « foyer de l’exposition » ont été construits ces deux derniers ans. Le nombre des habitats du « foyer » s’élèvera à 200 avant l’exposition. La plupart de ces cours et ces auberges civils a été transformés à partir des maisons rurales libres, ces logements naturels et simples ont attiré pas mal de citoyens.

En 2018, Yanqing a développé 12 lignes touristiques thématiques principales pour offrir une meilleure expérience de visite.

Comment garantir l’achat des billets sans faire de queue très longue ?

Wang Chuncheng, directeur adjoint du BIHECB a déclaré que « tous les billets de l’exposition doivent être réservés, les visiteurs peuvent entrer directement dans le parc avec les cartes d’identité sans billets concrets. Il y a plusieurs types billets au choix pour les périodes et les acheteurs différents, le billet ordinaire, journalier, carnet de trois billet et billet intégral ; les billets à prix réduit pour les handicapés, les personnes âgées, les enfants, les élèves et les militaires en service ; en plus, les billets transnuit sont aussi disponibles selon les demandes des visiteurs pour éviter les grands flux afin de vivre une meilleure expérience.

Pour la raison de confort de visite, les installations comme les bancs sont mises en place capables d’offrir 15 000 postes de repos, 200 véhicules électroniques, la galerie de détente dont la longueur est de 4km formés sur la base du parc forestier et les terres humides, les vois de promenade, les passages aux marches ralenties pour les loisirs des visiteurs.

Actuellement, la construction de l’exposition va bientôt terminer, les conditions de développement des constructions principales sont disponibles, la préparation chargée par les équipes chargées des travaux de finition est en cours. Les infrastructures et les installations annexes ont été terminées pour la majorité... » 

« Je suis très content de l’avancement général de l’exposition universelle d’horticulture de Pékin. » a dit Tim Briercliffe, secrétaire général de l’AIPH, cette exposition attirera la participation du monde entier a fait comprendre que la vie verte sera une vie meilleure. »

On espère que les fleurs épanouies ses et les arbres verdoyants au pied de la Grande Muraille et à la proximité des rives de la rivière Gui dans 100 jours accueilleront les amis et les visiteurs venant du monde entier ! » 


Journalistes de l’agence Xinhua Luo Guojun, Tu Ming, Wei Mengjia

Photos prises par Zhang Chenlin, journaliste de l’agence Xinhua

sujet favori